Enfants fauchés: la passagère n'a pas livré le chauffard à la police

Interpellée mercredi soir à Caudan, la passagère de la voiture folle a été longuement interrogée par les enquêteurs ce jeudi. Son audition n'a pas apporté beaucoup d'éléments nouveaux.

La passagère de la voiture folle de dimanche a été longuement interrogée par les enquêteurs, ce jeudi, quatre jours après l'accident mortel qui a coûté la vie à un petit garçon de 10 ans et blessé grièvement son jeune cousin, dans le quartier de Keryado. Hier après-midi, la marche blanche organisée par des parents d'élèves de l'école de Kersabiec a rassemblé environ 2 000 personnes. A ce jour, le conducteur de la voiture reste toujours introuvable, malgré l'appel à témoins lancé par la police. Son ex-compagne, qui était assise à côté de lui au moment du drame, explique avoir passé trois nuits, seule, dans un bois, avant de se rendre dans la nuit de mercredi à jeudi. La passagère a été interpellée à Caudan. Elle prétend aussi ne pas avoir eu de nouvelles de l'automobiliste depuis lundi. Une version qui peine à convaincre les observateurs. Mais la jeune femme de 21 ans a face à elle des enquêteurs expérimentés, rompus à ce genre d'interrogatoires, et sa garde à vue a été prolongée.