Grève au zoo de Pont-Scorff: la direction réagit sur JAIME Radio

Après l'annonce de la suppression de sept postes au zoo de Pont-Scorff, les salariés ne déposent pas les armes: 120 personnes ont participé ce dimanche à un rassemblement de soutien sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Lorient. Dans le même temps, la direction a tenu à nous livrer sa version de la situation.

 

La situation est toujours très tendue, au zoo de Pont-Scorff. Les salariés tiennent le piquet de grève depuis près d'une semaine, devant l'entrée du parc animalier, et se disent très inquiets pour leur avenir et celui des animaux. Et l'annonce, jeudi, d'un plan de licenciement est loin d'avoir apaisé les tensions. Le ton est d'ailleurs monté entre les grévistes et la direction, qui dénonce une dérive violente du mouvement. Pour autant, le repreneur du site, Sauveur Ferrara, et la directrice du zoo, Laurence Colas, justifient ces suppressions de poste par un contexte financier critique et une farouche volonté de remettre le zoo à flots.

Laurence Colas a répondu ce dimanche aux questions de Laura Heulard. Son interview complète est à retrouver ci-dessous.

A droite, Laurence Colas, directrice du zoo de Pont-Scorff ; à gauche, Christine Noël, de l'association des Amis du Zoo

Réouverture le 10 février, comme prévu

C'est donc dans un contexte social particulier que le zoo de Pont-Scorff rouvrira ses portes, comme prévu, dans moins de quinze jours. Le grand jour, ce sera le samedi 10 février. Avec certes, quelques enclos vides et quelques travaux de réaménagement à prévoir, mais aussi pleins de projets pour redonner vie au parc scorvipontain sur le long terme. En tout cas, l'association des Amis du Zoo maintient ses "Journées Soigneurs", à partir du printemps, et croit en l'avenir du lieu.

Les précisions de Christine Noël, trésorière de l'association des Amis du Zoo.