Cour d'Assises: dix ans de réclusion criminelle pour le père du bébé secoué

La cour d'Assises du Morbihan se penchait la semaine dernière sur le cas d'un couple, aujourd'hui séparé, suite à la mort de leur nourrisson, en juin 2010, dans le quartier vannetais de Ménimur. L'enfant de six mois avait semble-t-il succombé à un syndrome du bébé secoué. C'est en tout cas la thèse émise par les médecins qui avaient examiné le corps. La question restait de savoir lequel des deux parents était à l'origine des violences ayant entraîné la mort. Plusieurs témoignages ont accablé le père de famille, condamné à 10 ans de réclusion criminelle. La mère de l'enfant a écopé d'un an ferme et deux avec sursis.