Renault reste sur sa position et recherche un repreneur pour la Fonderie de Bretagne

Le CSE prévu ce lundi a été annulé. Pour autant, Renault ne fait pas machine arrière et entend bien se désengager de l'usine caudanaise. Deux mois après l'annonce de la mise en vente du site, la direction du groupe automobile confirme qu'elle est à la recherche d'un repreneur. Dans un communiqué, Renault Group explique avoir "conscience - je cite - des incertitudes partagées par les salariés du site et réaffirme sa détermination à chercher un acquéreur viable et en capacité de maintenir l'activité et les emplois à Caudan." Et de demander la levée immédiate du blocage qui dure depuis maintenant deux semaines sur le site morbihannais. "La reprise des activités est vitale pour l'avenir du site", écrit le constructeur.