La Fonderie de Bretagne à l'arrêt à Caudan

Alors que plusieurs fonderies françaises traversent aujourd'hui d'importantes difficultés, l'Etat a annoncé ce lundi le déploiement de 50 millions d'euros destinés à accompagner la reconversion des salariés du secteur automobile. Une annonce qui ne rassure pas les salariés de la Fonderie de Caudan. Car qui dit reconversion ou reclassement, dit également suppressions d'emplois. Le groupe Renault a déjà fait part, le mois dernier, de son intention de se séparer de son usine caudanaise. "Ce n'est pas parce qu'on arrête les voitures diesel que les fonderies n'ont plus d'avenir", martèle de son côté la CGT, inquiète pour la suite. En attendant, les ouvriers morbihannais ont voté ce mardi le blocage du site. Le syndicat majoritaire de la Fonderie de Bretagne appelle également à une grande journée d'action collective, ce samedi, à l'occasion de la Fête du Travail.