Les apiculteurs bretons attendent Emmanuel Macron de pied ferme

Le président de la République est attendu en Bretagne, à partir d'aujourd'hui. Une occasion pour les apiculteures d'essayer de faire entendre leur voix.

Le chef de l'Etat sera de passage sur le sol breton, à partir d'aujourd'hui, pour une visite de deux jours, notamment à Saint-Brieuc et Quimper. Mais pas sûr qu'il réponde aux appels répétés des apiculteurs, dont la profession est touchée par une crise sans précédent. Cet hiver, plus de 20 000 colonies d'abeilles sont mortes, rien qu'en Bretagne, ce qui représente entre 50 et 80% des cheptels. Il y a quinze jours, les apiculteurs du Morbihan ont demandé à être reçus par le préfet du département. Aujourd'hui, ils réclament qu'Emmanuel Macron consacre ne serait-ce qu'une heure à un apiculteur sinistré.