Accusé d'agression sexuelle, l'animateur finalement relaxé

Accusé d'agression sexuelle sur une personne vulnérable, un homme a été relaxé, ce jeudi, à Brest. Les faits se seraient produits à Ploemeur en juillet 2014.

Un animateur de camp de vacances a été relaxé, hier, à la surprise générale par le tribunal de Brest. L'homme était jugé pour des faits remontant à l'été 2014, alors qu'il encadrait un groupe de personnes handicapées séjournant à Ploemeur. Un soir, il aurait invité une pensionnaire à le rejoindre dans sa chambre et l'aurait forcée à lui faire une fellation. Un événement qui aura de lourdes conséquences sur la victime, explique l'avocat de la plaignante, qui souffre de troubles psychiques. Entre 12 et 14 mois de prison avec sursis avaient été requis à l'encontre de l'agresseur présumé. Absent lors de l'audience, l'homme a finalement été relaxé.