Rentrée scolaire: le bal des ouvertures (et fermetures) de classes

C'est le cas chaque année: l'Inspection académique procède à des réajustements en fonction des effectifs. A Hennebont, c'est l'école maternelle Anjela-Duval qui serre les dents. Avec ses 32 élèves répartis dans deux classes, l'établissement est menacé. La direction académique a d'ailleurs décidé de supprimer un demi-poste dans l'école. Jusqu'ici, la directrice de l'école était épaulée par une collègue chaque matin. Désormais, elle sera toute seule à devoir gérer à la fois l'école et sa classe unique de quatre niveaux. Des parents d'élèves se sont réunis devant l'établissement, hier soir, pour afficher leur mécontentement.