Une affaire d'abus de confiance et de détournement examinée ce lundi à Lorient

Une aide à domicile était jugée, ce lundi, devant le tribunal de Lorient. Âgée d'une trentaine d'années, la jeune femme est soupçonnée de s'être servie dans les économies d'une vieille dame dont elle s'occupait et qui est depuis décédée. Alors si la procureur décrit une femme avide et déterminée, son avocate réfute la thèse du détournement en évoquant de simples dépenses de la part de la nonagénaire. "Je n'ai jamais profité d'elle, je l'aimais", a expliqué la prévenue, également soupçonnée du vol de deux bagues. La somme en question avoisinerait néanmoins les 42 500 euros, dépensés en moins d'un an. Le tribunal s'est laissé deux mois pour trancher et rendra sa décision à la rentrée.