Les Gilets jaunes de Lorient maintiennent le blocage du dépôt pétrolier

Le moratoire annoncé par le gouvernement ne suffit pas à calmer les ardeurs des Gilets jaunes. Le blocage du dépôt pétrolier de Brest est levé depuis cet après-midi. Pas celui de Lorient.

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce mardi - entre autres mesures - le gel de la hausse des taxes sur les carburants. Un moratoire de six mois, qui ne convainc par les Gilets jaunes. Certains continuent de réclamer le départ d'Emmanuel Macron: "il a fait trop d'erreur", selon les manifestants. D'aucuns demandent la dissolution de l'Assemblée nationale et la tenue de nouvelles élections législatives. D'autres voient au contraire un premier pas de la part d'un gouvernement enfin décidé à entendre la colère du peuple. En attendant, les Gilets jaunes du pays de Lorient maintiennent le blocage du dépôt pétrolier.

Le tribunal de commerce ne se prononcera avant mardi prochain

Deux chefs d'entreprises de travaux publics étaient convoqués, ce mardi matin, devant le tribunal de commerce de Lorient, suite au blocage du dépôt pétrolier. Une plainte avait en effet été déposée dès la semaine dernière par le gérant du point de ravitaillement, pour entrave de l'activité commerciale du dépôt. Depuis une semaine en effet, les camions-citernes ne peuvent plus s'approvisionner, les accès au dépôt étant bloqués par des engins de chantier. L'avocat des deux Gilets jaunes estime que le tribunal de commerce n'est pas compétent pour juger cette affaire. La décision de justice est attendue dans une semaine.