Quimperlé: les Gilets jaunes n'ont pas pu se réinstaller à Kervidanou

Délogés du rond-point de Kervidanou mercredi, les Gilets jaunes de Quimperlé ont tenté de s'y réinstaller. Mais une vingtaine de gendarmes étaient là.

Une quinzaine d'irréductibles sont revenus sur place, ce jeudi, après avoir pourtant été délogés par les forces de l'ordre dans la journée de mercredi. La cabane de fortune qui servait d'abri aux manifestants avait même été mise à feu. Ce jeudi, une vingtaine de gendarmes étaient toutefois déployés autour du rond-point occupé pendant 19 jours par les Gilets jaunes. Les manifestants n'ont donc pas pu s'y réinstaller. En revanche, une délégation doit rencontrer le maire de Quimperlé, Michaël Quernez, ce matin. Les Gilets jaunes prévoient de défiler dans les rues du centre-ville, ce samedi, en parallèle de la manifestation parisienne.