Son mari décède aux Urgences, elle écrit à la direction

L'épouse d'un patient décédé le mois dernier à l'hôpital du Scorff interpelle aujourd'hui la direction du CHBS. Son mari a vécu un calvaire aux Urgences, le soir de sa mort.

Tout commence le 20 février dernier lorsque l'homme de 67 ans demande à être hospitalisé au CHBS. Le Lochristois souffre d'un cancer et n'arrive plus à s'alimenter par lui-même. Il est admis pendant deux jours puis renvoyé chez lui malgré un état général alarmant. Quelques jours plus tard, la douleur est telle que le patient retourne aux Urgences de l'hôpital du Scorff. Il attendra près de quatre heures, seul, sur un brancard. "Un véritable calvaire", selon les mots de son épouse, qui sera informée dans la nuit de la mort de mari. "On l'a laissé souffrir", dénonce aujourd'hui la Lochristoise, qui a également alerté la Ligue contre le Cancer du Morbihan. La direction du CHBS a diligenté une enquête interne et assure rester à la disposition de la famille.